Bye bye Tucson !

IMG_0134

Nous sommes allés visiter le « Farmer Market » de la ville, ouvert les week-end et où Kelly travaille. Elle y est employée pour vendre des pâtisseries et du pain sans Gluten. Comme on peut facilement l’imaginer, le marché était vraiment différent des derniers marchés qu’on a vu lors de ce voyage. Tous les stands donnaient envie de goûter ou d’acheter quelque chose : de beaux fruits et légumes, du fromage (dont du fromage à la bière), des pâtisseries, des objets en bois, de délicieuses bières locales, des pâtes artisanales, des sauces mexicaines à tomber par terre… Le marché était vraiment agréable et les clients super gentils.

Nous avons passé la soirée chez Josh et Martha, un couple d’amis de Ben et Kelly, qui nous ont offert deux pots d’olives (complètement addictives… ils y mettent des herbes, des oignons, du citron et elles sont farcies au fromage). Ils ont remarqué que le campus universitaire était plein d’oliviers et vont donc ramasser les olives sur le campus pour faire leurs préparations maison.

Nous sommes aussi allé visiter les alentours de Tucson. Ben et Lefty (leur chienne, un pit-bull blanche femelle, devenue amie avec Adé ce qui est un exploit) nous a conduit dans les montagnes rocheuses qui entourent la ville. L’endroit est vraiment surprenant. Quand on a commencé à monter, la montagne était recouverte de cactus et de roches et le paysage plutôt aride. Au fur et à mesure de la montée, le décor changeait et laissait place à de beaux arbres assez hauts, et des paysages légèrement enneigés.

On s’est bien fait plaisir en allant manger des sushi, en mangeant de délicieux repas à la maison (nous étions hébergés par deux super cuisiniers) et en passant tout simplement du temps avec nos amis. Ils nous ont fait re-goûter à « l’apple cider » qui se boit chaud et qu’on pourrait littéralement traduire par « cidre de pomme ». C’est en fait du jus de pomme auquel on ajoute un mélange d’épices (Canelle, clou de girofle, cardamome) et du whisky pour les amateurs. Un délice!

Nous sommes allés dans un bar où des cages d’entraînement de baseball étaient installées dans l’arrière cours. Pour cinquante cents, dix balles étaient envoyées par la machine. Des casques et battes étaient mises à dispositions des clients. Jean et Ben ont essayé la cage « à partir de 9 ans » mais c’était déjà suffisant et ils n’arrivaient pas à frapper toutes les balles.

Nous avons profité de la dernière journée à Tucson pour faire des courses et cuisiner, afin de préparer le road trip qui nous attend. Nous partons demain, la glacière pleine, en direction du Grand Canyon. Nous serons sur les routes les 15 prochains jours. Ben et Kelly nous ont prêté leur van, et tout l’équipement nécessaire pour un camping « de luxe » : table, réchaud, glacière, chaises, ustensiles, matelas, sac de couchages en supplément, bidon d’eau etc… ce qui nous permet de pouvoir nous déplacer comme on veut et nous le rendrons à San Francisco. Un beau programme en perspective !

La dernière soirée à Tucson sera mémorable. Nous avons été ému et heureux d’apprendre la naissance d’Eva, notre petite nièce en live. Le décalage a parfois du bon. Il nous a permis de voir les photos de la petite en avant première puisque la plus part des gens dormaient chez nous à 4h du matin. C’était magique de pouvoir vivre ce beau moment tout en étant si loin.

New York / Tucson en train : 80 heures.

IMG_9878

Nous sommes partis de New Providence vers midi, pour pouvoir prendre un second train entre New York et Chicago.
Un trajet de 20 heures nous attendait. Nous avions hâte de voir de quoi le train aurait l’air, les sièges surtout, et nous avons été agréablement surpris. Ils sont grands et assez inclinables. On peut même relever le dessous pour que ce soit plus confortable pour les jambes.
Nous avions rempli nos sacs de provisions pour tenir les 4 jours. Il y a un restaurant et un café sur place mais ce n’est pas donné, et pas très bon d’après ce qu’on nous a dit.

Après les 20 premières heures de train, nous avons fait une première grande escale à Chicago. On s’est baladé dans le centre ville et avons mangé avant de remonter dans le train pour les… 55 prochaines heures.

Heureusement, le train est équipé d’un compartiment « lounge » où les sièges sont installés face aux vitres. Cela permet de pouvoir encore mieux regarder le paysage défiler « à grande vitesse » sous nous yeux. Les trains aux Etats-Unis ne vont pas si vite que chez nous, mais ça permet d’avoir moins mal aux yeux quand on veut profiter du décor. En plus on s’y sent beaucoup moins serré. Il y a aussi des prises partout pour brancher son ordi, iphone, tablette…Quand on voit ça, on se demande ce que faisaient les gens avant!

On a vu le décor évoluer en fonction des États et des températures. Un peu de neige, un peu plus de neige, beaucoup beaucoup de neige… puis des forêts, des villes, des paysages arides, le grand désert …
On est aussi passé à quelques mètres de la frontière mexicaine et du fameux « mur » qui sépare les deux pays. La frontière grouille de voitures de police de la frontières qui cherchent à intercepter les sud américains qui tenteraient de franchir le mur à la recherche d’une vie meilleure.

Après un superbe coucher de soleil observé depuis le wagon que nous occupons depuis 4 jours, l’arrivée à Tucson était un peu comme un soulagement. Nous avons été surpris par la douceur de la température. Nous avons pu prendre une douche (après 4 jours de train… ça fait vraiment vraiment du bien). On se sent comme au printemps… Les oiseaux chantent, il fait doux. Les paysages sont sublimes ici. La ville de Tucson est entourée d’une grosse chaine de montagne et il y a des cactus partout.

Nous sommes allés visiter le Desert Museum of Sonora. C’est en fait un parc à ciel ouvert ou les animaux sont presque en liberté. Un lieu superbe où de nombreux bénévoles travaillent pour soigner et protéger les animaux du désert. Ils essayent aussi de rassembler toutes les espèces de Cactus locales (les gros les petits, les droits les tordus.. vous verrez les photos) afin de les faire connaître. L’endroit était vraiment beau. Nous y avons vu entre autres, différents rapaces, tout plein de colibris (nos chouchous).

Ce début de voyage en Arizona promet de belles découvertes ! En tout cas, ce changement de climat nous fait du bien. Pour nous l’hiver est fini !

New York et New Providence !

IMG_9534

Nous avons fait le trajet entre Montréal et New York en autobus Greyhound. Un dernier petit déjeuner bien matinal chez Ernest et Monique, et des adieux déchirants à la confiture maison de citrouille (inimaginablement délicieuse) et de pomme, et au yaourt maison, puis nous montons dans le bus.

Arrivés en fin d’après-midi, nous avons pris le métro et retrouvé notre ami Tim devant chez lui. Nous avons passé notre première matinée à nous balader dans le « Financial district », avec sa vue classique sur la statue de la liberté, le taureau, la Freedom Tower et sommes passés manger dans China Town dans un restaurant malaysien (grosse assiette pour 5$, servi en 2 minutes).

Nous avons ensuite retrouvé Alicia et Juan, des amis rencontrés à New York quelques années plus tôt, et avons passé une superbe après midi avec eux. Après son travail, nous avons retrouvé Tim à la sortie du bureau, puis avons fait quelques pas pour plonger dans un énorme pub du quartier Chelsea à Manhattan. L’endroit était très grand, avec un immense sous sol rempli de locaux qui avaient terminé leur semaine et prenaient une ou plusieurs bières avant de rentrer chez eux. Il faut quand même un certain budget pour sortir, quand on paye la pinte de bière à 10 dollars ! Mais bon, on positive on se disant que ça nous coute que 50% de notre budget, puisqu’Adélaïde boit de l’eau, servie quand même dans une grande pinte, avec un kilo de glaçons, comme ils font ici.

Pour notre dernier petit déjeuner ensemble, Tim et Melissa ont voulu nous amener dans un petit restaurant, connus de tous à Brooklyn. Les gens y font la queue devant pour prendre un bon petit déjeuner, dans un décor typique américain, qui semble ne pas avoir changé en depuis son ouverture. Nous y avons mangé les pancakes les plus (gros et) mémorables de notre vie. Nous en avons goûté de trois sortes : cannelle et banane, d’autres à la citrouille et aux noix, et les derniers, délicieux, aux myrtilles, citron et ricotta. Ils étaient tellement énormes qu’ils remplissaient l’assiette. Sur la table était posé différents beurres au goût de pomme, de fraise et de cannelle.

Le samedi après-midi, nous avons quitté New York pour New Providence, dans le New Jersey. Nous voulions passer du temps avec Maïka, Paul, Claire et Gabrielle avec qui nous étions à Noël, quelques semaines plus tôt. Nous avons été bien gâtés par toute la famille : de la glace aux cookies, du cheesecake (le même qu’on avait eu à Noël… c’est qu’ils commencent à bien nous connaître) pizza maison, bagels frais… Dimanche était une journée pluvieuse. Adélaïde en a profité pour faire un gâteau avec Claire, pour ensuite l’offrir à une amie – Laura- qui allait fêter ses 18 ans et qui est fan d’Harry Potter. Elles ont donc fait le château de Hogwarts, la maison d’Hagrid, un terrain de qwiditch et tout plein de petits détails afin de le rendre le plus réaliste possible. Puis Jean, en a profité pour peaufiner son apprentissage des règles du football américain, en regardant les phases finales à la télévision. Nous avons même pu aller le livrer en main propre et voir la réaction de Laura, qui ne s’attendait pas du tout à ça !

Ce passage dans notre famille d’adoption (oui c’était quand même notre troisième fois chez eux) aura été court, mais chaque seconde aura été appréciée. Mais le voyage doit continuer, et le chauffeur du train ne va pas nous attendre… Oui, nous allons traverser les États-Unis en train (voir carte ci-dessous) : 4 jours de train pour arriver en Arizona et retrouver un autre ami : Ben !

amtrak_system_map-svg

Bye bye Québec !

IMG_8937

Nous avons continué notre route en direction de Charlevoix. Mais ce jour-là, une jolie petite tempête de neige était de la partie. Les flocons sont tombés toute la journée et nous avons pu assister au bal des « deneigeuses ». Chacune fait son portion de route en faisant des aller retour.
Nous avons pris le traversier pour visiter l’île aux Coudres. La traversée était une vraie épreuve contre le froid et la glace. Depuis le bord de la rive, on a pu voir quatre rameurs s’entraîner à ramer un peu sur la glace, un peu dans l’eau.  Ils « ramaient’ sans rame, en poussant les bouts de glace à la force des jambes. C’était impressionnant;
Sur l’île aux Coudres, nous avons visité une production de cidre locale. Ils sont spécialisés dans la fabrication du cidre de glace, un délicieux cidre fait de pommes déjà gelées. Il faut 5 fois plus de pommes gelées que de pommes normales pour faire du cidre.
Nous sommes allés nous réchauffer chez Isabelle et Jean Jacques à  La ferme basque de Charlevoix. Le petit coucou prévu s’est transformé en apéro puis délicieux souper avec les produits de la ferme : paté, foie-gras, magret de canard, liqueur de canard… ah non c’était plutôt du whisky, du vin ! Une soirée mémorable pour notre petit groupe.
Le lendemain, nous avons pris la route pour Montréal. Une petite escale glaciale aux chutes de Montmorency nous a donné l’envie de vite retourner à la voiture pour continuer la route.

De retour chez Ernest et Monique, nous en avons profité pour nous reposer un peu, puis visiter le vieux Montréal et passer par les galeries souterraines. Bien pratique quand il fait très froid quand même !
Mais le voyage avec nos supers amis / témoins touche à sa fin et il est maintenant temps de les raccompagner à l’aéroport. On ne s’attendait pas du tout à avoir une surprise comme ça, et nous sommes plus que contents d’avoir pu passer du temps avec eux !

Heureusement, nous avons enchainé directement par une soirée au Casino. Une première pour Jean. Le Casino de Montréal est immense, en tout cas il nous a paru immense. C’était le bâtiment de la France à l’exposition universelle de 1969?
Les salles de jeux et de machines à sous sont toutes en enfilade, sur plusieurs étages. Un peu difficile pour nous de nous repérer à l’intérieur. Nous sommes sortis du casino avec +120 dollars. Entre nous, on peut appeler ça la chance du débutant!

Le lendemain, nous sommes retournés à Compton, accompagnés de Claire, notre amie qui s’est installée à Montréal il y a quelques mois.
Nous avons passé la fin de semaine, et  continué l’apprentissage du patin à glace, mais cette fois-ci, avec des bâtons de hockey. Dans le bois recouvert de neige et de glace, on a ramassé toute la neige sur le sol, pour se faire une « mini patinoire » entre les arbres.
En étant pas encore super à l’aise sur les patins, donc imagines  que tu dois penser à te tenir droit sur tes patins, et en même temps tenir le bâton, et en même temps essayer de taper la rondelle…Bref, c’est vraiment super dur…

Un co-voiturage matinale nous ramenait le lundi matin à Montréal.
Pour nos derniers petits jours au Québec, nous avons essayé de profiter de nos amis et famille adoptive de Montréal, même si on n’a pas eu le temps de voir tout le monde, mais nous reviendrons!

Voilà, le chapitre Québec touche à sa fin.
Comme toujours, les aurevoirs ne sont jamais faciles. Mais bon, c’est toujours plus facile quand on sait qu’on reviendra !
Merci à tous ceux qui ont participé à ce bout de chemin avec nous. Si vous nous lisez, merci à vous :
– Le brigadier scolaire devant chez Ernest et Monique, tellement gentil et souriant qu’il donne envie d’habiter Montréal. Son métier est de faire traverser les enfants en toute sécurité quand ils vont à l’école.
– Toutes les personnes qui nous ont invité à manger et/ou dormir chez eux : Sylvie, Kathleen, Marc-André, Gigi, Pierre, Yvon, Ernest, Monique, Jean-Jacques, Isabelle, Claire, Jean, Michèle.
– Merci à Txomin, Stephanie et Oihana pour cette surprise de fou !
– Merci à Ombeline, Gigi, Pierre et Kathleen qui nous ont prêté des vêtements chauds. Le voyage aurait été plus difficile sans vous !

IMG_0001_2

Visite de Québec !

IMG_8614

Nous sommes arrivés à Québec de nuit et avons commencé par jouer dans la neige autour de la place d’Youville. Et oui, la moyenne d’âge a bien baissé dans le groupe maintenant!
Cette place est à l’entrée du vieux Québec et on y retrouve une belle patinoire bien fréquentée, en plein milieu de la place.
Dès le lendemain matin, nous sommes allés voir cette ville de jour: les jolies rues du Vieux Québec, remplie de jolies devantures colorées de boutiques et restaurants, l’immense château Frontenac et sa vue depuis le St Laurent, le magnifique quartier du petit chapelain.

Après s’être réchauffés autour d’un bon repas on a pris la route vers le centre de plein air Valcartier : c’est un parc de loisirs, parc aquatique en été, qui devient un parc sur neige en hiver. On y a fait plusieurs activités: de la descente sur des grosses chambres à air que les locaux appellent des « tripes ».
Comme dans une station de ski, il y a des remontées mécaniques, sauf que là, il suffit de poser ses fesses sur une chambre à air attachée au système de remontée pour se faire glisser jusqu’en haut de la pente. Encore faut-il les poser au bon moment pour ne pas rester par terre.
Ce qui était marrant, c’est quand on s’accrochait les uns aux autres, attachés chacun à la poignée de la bouée de l’autre : on descendait tous collés, et on prenait encore plus de vitesse ! Frissons et cris aigus garantis…
Puis on a aussi fait du patin à glace dans un joli sentier. Bon nous ne sommes pas encore très doués, il va nous falloir encore un peu d’entraînement !

Impossible pour nous de quitter le Québec sans faire du traineau à chien !
On a donc été sur l’île d’Orléans pour vivre cette expérience unique.  Il s’agit d’une heure de traineau à chien, ce qui correspondait parfaitement à la petite Oihana, qui a passé la moitié du circuit endormi dans les bras de sa mère, bien au chaud, sous une grosse peau de bête.
On a commencé la journée par « essayer » de pêcher des truites dans un lac gelé. Mais la patience a des limites et encore plus dans le froid, deux bonnes raisons pour décider d’aller au chaud se préparer pour l’ expédition en traineau.
Nous nous sommes installés, Jean aux commandes et Adélaïde assise sur le traineau sous une peau de bête.
Notre attelage était un peu mou, si on le compare aux chiens sur-motivés et excités de l’attelage de Txomin, Stéphanie et Oihana. Nous avons passé notre randonnée à encourager nos chiens, tandis que Txomin était obligé de faire la quasi totalité de la ballade les deux pieds sur le frein pour garder une vitesse convenable !

Bonne Année !

C’est parti pour une visite des Cantons de l’Est ! Nous avons commencé par le centre ville de Sherbrooke, avec les belles murales qui y sont peintes, l’hôtel de ville et les barrages hydroélectriques en plein centre ville. Assez impressionnant !

Nous nous sommes ensuite promenés autour du Lac des Nations. Il faisait très frais au bord de l’eau, donc nous sommes allé vite nous réchauffer chez Louis, le spécialiste de la poutine de la ville de Sherbrooke.

Après ce repas « léger » (n’oublions pas que la poutine c’est : des frites, du fromage ‘en crottes’ ou fromage ‘squit squit’- c’est un peu le bruit que ça fait quand on le mâche – pour les intimes et de la sauce brune par dessus tout ça), nous avons pris la route en direction de Magog grâce à la voiture que nous a prêté un autre super ami. On a de la chance et de bons amis, hein?

On s’est arrêté au bord du lac Memphrémagog, dont le bord était bien gelé. Tout était tellement glissant qu’il fallait faire bien attention en marchant autour. Nous sommes ensuite allés jusqu’à L’abbaye St Benoit du Lac et avons observé de beaux paysages et de superbes chalets tout en bois avec des vues imprenables. Le froid et surtout le vent étaient de la partie, alors il a fallu aller se réchauffer. Alors nous sommes allés prendre un bon chocolat chaud et un thé avant de rentrer à Compton.
En fait, c’est un peu la méthode obligée avec ce froid, ou un cercle vicieux si on veut : on sort, c’est super beau mais super froid, donc on cherche à se réchauffer soit en mangeant un bon plat, soit en buvant un bon chocolat chaud, puis on ressort, puis…

Le lendemain, nous sommes allés faire une ballade au Mont Mégantic. Il nous a été impossible d’aller jusqu’en haut car l’accès en voiture ne se fait qu’en été, nous avons choisi de faire une jolie marche de 2km, la « Petite Ours », dans la forêt et près d’une petite rivière. Il n’y avait pas assez de neige pour faire de la raquette ou du ski de fond mais bien assez pour glisser sur la neige et la glace. On a donc chaussé des crampons a enfiler directement sur ses bottes.
On a beaucoup apprécié de voir ces paysages enneigés. Il faut dire que pour le moment, c’était la première sortie dans la nature, perdus dans les bois, avec un peu de neige, car elle se fait bien timide… mais il parait que c’est pour bientôt !

Nous avons pris la route vers Montréal et avons dormi chez Pierre et Gigi à Candiac, sur la rive sud de Montréal, pour aller passer la soirée du 31 dans la grande ville.

En milieu d’après-midi, Jean et Txomin ont fait une petite visite de la ville en allant au parc au bord de l’eau gelée (ça y est, ça commence à être gelé partout maintenant…) et les filles sont restées au chaud. Un camion de la ville venait verser de l’eau dans le parc, pour faire comme un circuit de patinoire. Et sur le retour, la maison la plus illuminée du quartier (de la ville ?) éclairait la rue tellement elle avait de décorations de Noël. Les voitures s’arrêtaient même devant, pour pouvoir prendre des photos !

Avant de prendre la route, Adé et Stéphanie nous ont fait une démonstration de piano, (ça promet pour le prochain zapping !) puis nous avons pris l’apéritif avec une dégustation de bières locales.

À la nuit tombée, Véro nous avait gentiment invité dans son super appartement du centre ville de Montréal et nous a préparé un très bon tajine. Après avoir (trop) mangé, on est allé vers le vieux port, pour voir le feu d’artifice à minuit.

Nous avons pu regarder le feu, assis sur des bancs, alors que d’autres étaient encore coincés dans des taxis, perdus dans les congestions du centre ville de Montréal. Nous sommes rentrés juste après, car la petite était fatiguée, et il faisait très froid. Mais c’était mieux comme ça, parce que plusieurs jours de visite nous attendent juste après. Le petit déjeuner chez Pierre et Gigi était royal : cookies maison, bagels et surtout, le mémorable Blueberry cobbler, délicieux gâteau traditionnel aux bleuets (myrtilles) et biscuits : les photos vont sûrement vous mettre l’eau à la bouche, vous êtes prévenus…

Voilà, Adieu 2014, et Bon matin 2015 ! Bonne année et bonne santé à vous tous! Sincèrement, la notre commence merveilleusement bien. Nous vous souhaitons donc le meilleur, de réaliser vos rêves les plus fous (nous on a commencé, et c’est le pied !) de passer une année riche en découvertes,  voyages et en rencontres…

Petit changement climatique…

IMG_7480

Comme prévu, et peut être un peu craint, le changement de climat entre l’Amérique centrale et le Québec était à la hauteur de nos attentes. Les amis nous ont bien aidé en nous prêtant des vêtements chauds pour le mois à venir : blousons, pantalons, chaussettes de ski, bottes d’hiver, gants, moufles ou mitaines, bonnets ou tuques comme on dit ici…
Nous avons commencé notre séjour par quelques nuits chez nos amis, Sylvie puis Ernest et Monique, à Montréal.
C’est un peu comme rentrer à la maison après quelques mois de voyage : le confort, les douches chaudes, les pieds sous la table, la confiture maison…
Nous avons été en haut du Mont-Royal, par une journée de froid mais de grand soleil. La vue de la ville enneigée était vraiment belle.

Ernest et Monique nous ont invité à passer le réveillon de Noël chez eux, avec leur famille. Nous avons passé une superbe soirée avec eux, leurs enfants, beaux-enfants et petites filles dont la plus jeune fêtait ses 15 ans ce soir là. En plus du bon repas, nous avons eu la chance de retrouver notre cheescake préféré, directement ramené du New Jersey aux Etats-Unis! Milesker !
Mais l’expérience de notre Noël au Québec fut bien variée ! Dès le lendemain matin, nous avons pris un co-voiturage pour aller à Compton, dans les cantons de l’est, où habitent Kathleen et Marc-André. Ils avaient préparé un superbe brunch de Noël. On ne savait plus où donner de la tête tant tout sur la table donnait envie : Pancakes, viennoiseries, framboises, bleuets (myrtilles), crevettes, bacon pour ne citer que quelques exemples. Adélaïde était heureuse de retrouver ses amis et la famille de Kathleen et Marc-André. Après une après-midi de retrouvailles, où nous n’avons rien fait d’autre que parler autour d’une (ou plutôt plusieurs) tasse de thé, nous avons pris la route pour aller à Granby pour un délicieux souper chez Francine et Armand, les parents de Marc-André.

Le lendemain, nous sommes tous allés nous promener dans le bois –  pacage – tout près de la maison de Kathleen et Marc André. C’était assez épique, et pas si facile que ça. Adélaïde avait le souvenir de sa promenade dans ce même bois, quand il y avait plein de neige. Sauf que comme il avait beaucoup plu le 24 et 25 pendant la journée, presque toute la neige avait fondu, et le bois était rempli de boue, ou bouette et de méga grosses flaques d’eau qu’il fallait essayer de contourner. Après quelques acrobaties douteuses, on a finalement réussi à traverser les « zones à risques ». La moitié d’entre nous ont réussi à se tremper les pieds donc nous sommes rentrés nous réchauffer à la maison.

Le soir, nous avons eu la plus beau cadeau de Noël dont on pouvait rêver pour notre voyage !
On était assis (affalés plutôt) sur le canapé à la maison, (il fallait bien se remettre de notre expédition boueuse dans le bois) quand nos amis / témoins de mariage / filleule sont entrés dans la pièce en disant « qu’est-ce qu’on mange ce soir? »
Comment décrire la sensation. On est à l’autre bout du monde ou du moins assez loin, on ne s’attend PAS DU TOUT à voir ces visages familiers là avec nous. C’était extraordinaire ! Ils ont écrit à Kathleen et ont programmé cette belle surprise avec elle. Marc André est allé les chercher à l’aéroport et nous les a amené directement là. C’est sans aucun doute le coup monté le plus agréable qu’on nous ait jamais fait à tous les deux. Ils nous ont expliqué qu’ils étaient là pour deux semaines, alors nos deux prochaines semaines de voyage seront un « mini » voyage entre amis / famille.

Dès le lendemain, nous sommes allés dîner (Attention au Québec le dîner c’est le repas du midi) chez le « Grand papa Yvon » de Kathleen. Encore de belles retrouvailles avec les amis du Québec. Nous avons mangé un repas de fêtes traditionnel : de la tourtière, un ragoût de pattes de cochons aux boulettes et nous sommes allés nous promener dehors. Quel plaisir de voir la petite Oihana jouer dans la neige pour la première fois, se jeter dedans, en ramasser pour faire des boules. C’était magique !

Difficile de faire des activités hivernales dans un Québec sans neige. Nous avons donc choisi d’aller visiter le Zoo de Granby tous ensemble. Même si certains animaux sont invisibles en hiver parce qu’ils ne supportent pas le froid, nous avons été surpris de voir qu’il y avait tout plein d’animaux qui vivent habituellement dans les pays chauds se promener sur le peu de neige et de glace qu’il y avait à ce moment là.

Alors avec un peu de retard (maintenant vous savez pourquoi nous sommes moins assidus sur ce blog depuis quelques semaines), nous espérons que tous les lecteurs du blog ont passé un superbe Noël! En tout cas, on a beaucoup pensé à toute notre famille, et aux amis!